S'installer en agriculture - Pays de la Loire, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités > Agricultrice, elle remporte le trophée Avenir 2016 !

Agricultrice, elle remporte le trophée Avenir 2016 !

Flux RSSImprimer la page

Eva Guéret s'est lancée, par passion, dans l'élevage biologique de volailles de chair et de vaches maraîchines, avec des veaux élevés sous la mère.

L'initiative

« Aujourd'hui, j'élève 26 vaches et 17 veaux de la race maraîchine. J'aime cette race qui a failli disparaître, elle fournit beaucoup de lait. » Elle est heureuse et fière, Éva Guéret, à la tête de l'EARL, le Petit Moineau. 36 ha situés au lieu-dit la Piètière, repris en octobre 2015. Et il y a de quoi. Elle vient de recevoir le premier prix du concours de la création ou la reprise d'entreprises par de jeunes Vendéens. Ce trophée Avenir récompense sa motivation.

« Sur environ 5 ha, je fais un mélange de céréales pour nourrir les veaux et les fournir en paille. Le reste est en pâturages. Esthétiquement, elles sont jolies, mes vaches, avec leurs yeux noirs maquillés. Et puis, dans trois bâtiments, d'un total de 1 200 m², j'ai 8 000 poulets et 2 500 dindes », précise la jeune agricultrice au parcours surprenant.

Après des études pour l'entretien des espaces naturels et ruraux, Éva a passé le diplôme qui lui a permis d'être aide-soignante dans une maison de retraite, à Cholet.

Un an de formation

Son goût pour le monde animal l'a amenée à suivre le cursus indispensable pour reprendre une exploitation agricole : « Entre la formation à l'accès des demandeurs d'emploi aux métiers du monde agricole, les stages divers et variés et le passage du brevet professionnel de responsable d'une exploitation agricole, cela m'a pris une bonne année », livre-t-elle.

Avec Jessy, son ami, qui a quitté son emploi de chauffeur routier pour la suivre et qui l'aide en dehors de son travail chez un maraîcher, ils souhaitaient s'installer dans le bocage vendéen.

« Nous sommes contents de l'exploitation que nous avons trouvée via la chambre d'agriculture. Nous avons été bien accueillis dans la commune. Et nos voisins, particulièrement Christian et Benoît Brochet, nous sont d'un précieux recours. »

Après six mois de travail, ce sont les premières ventes : un veau a été livré à Machecoul, deux lots de poulets et un de dindes à la coopérative Volaille Bio de l'Ouest. « Ce n'est pas facile tous les jours, confie la jeune femme. J'ai quelques craintes avec la crise aviaire. Mais j'ai des projets : pour les veaux, j'envisage la vente directe. »

Le trophée Avenir 2016, initié par les Chambres de commerce, d'agriculture, des métiers et la Direction départementale de la cohésion sociale donne un coup de pouce financier. « Après l’aide de la Chambre d'agriculture et l'aide de la famille, ça fait du bien ! ».
 
Suite à une mise en relation par le Répertoire Départ Installation, un stage de parrainage d’une année et un accompagnement du projet par le service Transmission Installation de la Chambre d’agriculture, Eva s’est installé avec les aides le 14 octobre 2015.

Félicitation EVA et bonne poursuite.